vendredi 10 avril 2009

Le retour à la réalité !


Nous voilà à Bangkok, loin des océans, de nos îles et autres paradis terrestres ou sous marins ! 
Il est temps pour nous de récupérer un rythme plus citadin !! Et oui ds 48h nous poserons le pied en France mettant ainsi fin à 5 mois de voyage. 

Dès notre arrivée dans la capitale, notre quartier fétiche, d'habitude si calme et paisible (car éloigné de "LA" rue touristique de Bangkok) se trouve assiégé par des centaines de manifestants ... On se faufile, on se fait petit et on arrive enfin à s'extraire du milieu hostile ... on peut voir qu'Anne-Laure à l'air tout a fait rassurée :) On peut presque deviner sur la photo les pancartes contre Sarko et pour le pouvoir d'achat ...


On apprendra dans la presse locale le lendemain qu'il y avait 15 000 manifestants .... en colère contre le gouvernement actuel ! On espère que notre vol ne sera pas retardé :) 

Nous poursuivons notre réadaptation avec 2 jours dans les centres commerciaux géants du Siam ... toujours autant de monde ! On craque pour un McDo "king size" ... tout est plus grand ici !! On a presque du mal à prendre notre gobelet de coca d'une main :)



Demain on termine la journée par le marché de 18 hectares avant de prendre l'avion à minuit et 5 minutes le 12 avril ...

mercredi 8 avril 2009

Toujours plus réaliste : le film !

video


Dernières îles ....












Nous quittons donc Koh Chang lors de notre dernier jour de plongée pour rejoindre l'île de Koh Mak. Cette dernière est encore plus éloignée du continent (3h de slowboat, contre 1h pour Koh Chang).


On trouve ici notre dernier petit bout de paradis, où les voitures ne sont amenées en ferry que tous les 8 ans ... le parc automobile se résume à 10 pick-up et de quelques motos ! 





L'île compte même une ou deux voitures en bois, faites maison !! Autant dire que le calme est perpétuel.


Nous posons nos sacs dans un grand bungalow, le plus grand du périple, avec deux terrasses, l'une sous notre bungalow, l'autre à l'étage face au coucher de soleil !! 
Bref, un terrain idéal pour franchir le cap des 30 ans :) 


On découvre l'île grâce à notre moto d'un autre âge, sur des routes d'un autre âge ... des souvenirs plein la tête en découvrant la multitude de plages plus belles les unes que les autres !



On se baigne tous les jours, plusieurs fois par jour dans cette eau que nous ne retrouverons pas avant longtemps !
On en profite même pour se faire un tour en bateau pour découvrir 4 îles autour de chez nous ... le genre de petite île avec sa petite plage paradisiaque et son petit resort de luxe au grand prix, inaccesible !! On se régale, une fois de plus, des poissons sous l'eau et dans l'assiette. On espère que le film d'1 minute 30 environ va passer, car il vous montre bien l'environnement dans lequel on plonge !! (la qualité est pâle, mais les retouches vidéo se feront à la maison :))



Arrive le jour des "30 ans" ... j'avoue que depuis notre terrasse, avec la vue et le cocktail, c'était pas si impressionnant :) une grande respiration et hop ... la trentaine ! Coïncidence (ou cadeau surprise d'Anne Laure), le propriétaire avait invité "la moitié de l'île" (15 personnes !) et organiser un karaoké géant avec "happy birthday to you"  ... que demander de plus ? 






Nous prenons le speedboat le 8 pour rejoindre le continent et Bangkok. Là, nous aurons 2 jours pour trouver de nouvelles tenues et flaner dans les marchés ...

mardi 31 mars 2009

... le beau temps !



Bon, il faut être honnête, la plupart du temps, ça ressemble plutôt à ça...
L'hôtel où on loge est entouré de différentes baies et on a exploré le coin à pattes, à moto et en kayak.
 Avec plus ou moins de bonheur, car les routes de l'île sont très très pentues, ce qui ne facilite pas les déplacements, aussi bien à pied ( 2h de marche sur le bitume brûlant, sympa) que motorisé (notre scooter 100cc automatique peinait légèrement dans les montées...).
 











Mais on ne regrette pas les efforts, car cette partie de Koh Chang ( le sud) est encore sauvage et vraiment magnifique : au détour des virages, on embrasse d'un regard la baie aux eaux turquoises et les pentes des montagnes recouvertes d'une épaisse végétation; quant aux plages elles sont quasi désertes, nous donnant l'illusion d'être de vrais Robinson Crusoe...


La suite du programme? Le 2, on part en bateau pour Koh Mak, une autre île du parc maritime, mais avant, pour se remettre de tous ces efforts, on s'offre la journée au Spa (et donc peut être, au prochain numéro, une photo d'Erwan avec un masque au concombre?). 

Après la pluie....

 


 

On s'est dit que tout ce bleu sur les photos ça allait finir par être un peu écoeurant, alors voilà, pour changer des modèles "îles de cartes postales", on vous propose notre sélection " tempête bretonne". 
                                                                                                                                                                                  
                      
                                                                                                                                                                                                           Depuis une semaine en effet on a eu quelques beaux orages, la saison des pluies approchant, jamais très longs mais toujours impressionnants. 


Alors faites vous plaisir, en constatant que nous aussi on est - parfois - sous les nuages/ la pluie/ le vent...
(même qu'hier j'ai eu la chair de poule -si,si) 






















jeudi 26 mars 2009

Après l'air du large, l'air en bouteille

Toujours posés sur notre île, nous découvrons les plaisirs de la plongée, snorkeling et navigation en haute mer.
Nous avons la chance d'avoir accès à un petit club de plongée, loin de la bousculade des gros centres, où les plongeurs se pressent à 30 sur le bateau. Ici, nous partons avec 2 autres plongeurs et 2-3 snorkeleurs ! Le moniteur a donc le temps de nous décrire précisement le spot de plongée, sa faune et sa flore locale, photos à l'appui.
La première journée sera une remise en forme avec 2 plongées de plus de 70 min, pour une profondeur maximale de 10m. Pour les connaisseurs ce n'est pas très profond, mais cela nous permet de profiter des fonds marins bien plus longtemps que par 20 mètres de fond ! Et quel spectacle ! On vous joint une petite vidéo pour vous donner un petit aperçu, même si les couleurs et la visibilité ne sont pas très bonnes. Pas de requins cette fois ci, mais on se retrouve nageant parmis les sweetlips, balistes, perrots, barracudas et raies ... aucun autre plongeur autour de nous ! LE BONHEUR ... 
La pause du midi se fait sur le bateau, à proximité d'îles encore une fois paradisiaques, où l'on déguste les plats Thai préparés par le captain du navire. 


La seconde journée de plongée fut tout d'abord reportée pour cause de MAUVAIS TEMPS !! Et oui, pour vous rassurer un peu, ici aussi il peut faire très très mais vraiment très mauvais temps !! On sent que la mousson se rapproche :)  

Une fois la météo du matin favorable, nous reprenons notre navire pour plonger non loin des côtes de Koh Ran (une autre île du parc maritime). En cours de route on aperçoit un dauphin sauter hors de l'eau ... instant magique. Nous arrivons rapidement sur le premier spot, un récif en forme de pyramide. Nous laissons le snorkeleur à la surface et débutons  notre descente vers les profondeurs. 
 On passe les détails de ces deux nouvelles plongées, car on est à bout de superlatifs ! On se surprend encore en pleine plongée, lorsque l'on est entouré par le bleu de l'océan et que l'on perd tout repère visuel, à écarter les bras (bêtement) et avoir l'impression de voler ... ahhhhh
Le retour est un peu précipité par l'arrivée d'un énorme orage... les éclairs frappent la surface de l'océan non loin du bateau, le ciel devient noir en 30 min, le vent se lève et la visibilité tombe à 30 mètres ! 



C'est dans ce genre de moments qu'on aime le captain du navire qui se repère sans GPS ni boussole ... et qu'on enfile le gilet de sauvetage :) 

 


lundi 23 mars 2009

Encore un ptit bout de Paradis


Alors voilà, après tous ces kilomètres parcourus, nous sommes de retour en Thaïlande.
On finit notre boucle asiatique comme on l'a commencé : sur une île, les pieds dans l'eau. On s'excuse donc à l'avance pour les photos des 15 prochains jours qui vont sans doute se ressembler...!
Notre choix : l'île de Koh Chang et ses "petites soeurs" . Il s'agit d'un archipel situé dans le golfe de Thaïlande, pas loin du Cambodge.
On commence par l'île de Koh Chang elle même, qui est la plus importante, plus precisement le sud de l'île, loin du coin touristique ( et oui on est devenu de vrais sauvages asociables).

Après une bonne grosse journée de transports "typique" ( le tuk-tuk, puis le bus, puis le minivan-qui-se-fait-attendre, puis le changement-de-minivan-sans-savoir-pourquoi, puis le bateau ) pour une arrivée avec 3 heures de retard, on est récompensé par la beauté de l'ile. Notre guesthouse est un batiment complètement monté sur pilotis, posé au bout d'un embarcadère. Le matin, on ouvre la porte de la chambre et on se retrouve devant l'eau qui miroite au soleil, les voiliers amarrés au quai, et les petites îles qui parsèment la baie...(comment ça, cliché? attendez c'est que le début!)
Il n'y a pas de plage là où on dort, mais avec quelques coups de pagaies ( 15 minutes de kayak avec nos mini biceps, c'est dire si c'est tout près) on arrive à un îlot quasiment désert avec une plage de sable blanc et des cocotiers...le bonheur.
Bon rassurez vous tout n'est pas parfait au paradis, Erwan a encore réussi à se jeter sur un oursin ( ça fait juste deux fois en 3 jours...).
Demain, on part en bateau toute la journée faire de la plongée, paraît qu'il y a des requins baleines dans le coin, on croise les doigts!!

vendredi 20 mars 2009

Ca bronze à Siahnoukville

Désolé pour le silence radio, mais après notre départ de Pnomh Penh nous sommes arrivés, le 18, sur Siahnoukville au Sud du Cambodge.
De là, voyant les plages noires de monde, nous nous sommes enfuis vers un petit paradis d'eau turquoise et de tranquillité. : l'Otres Beach.
Après 15 min de tuk-tuk sur une "route" totalement défoncée, nous arrivons enfin près des accommodations.

Le paradis à un toujours un prix et cette fois ci nous devons nous contenter d'une chambre vraiment spartiate ... plus qu'humide avec un doux parfum de fosse septique !

Mais nous avons les pieds dans le sable et sommes à 10 mètres de l'eau cristalline !! Presque 2 mois sans avoir pu gouter l'océan et les îles de Thaïlande ! Tout ça commencait à nous manquer compte tenu de la chaleur perpétuelle qui règne au Cambodge.


Nos journées vont être très simples : petit déjeuner face à la mer, petit bain digestif, déjeuner face à la mer, petit bain digestif et bien sur le soir barbecue de langoustines ... face à la mer ! (nous ne faisons pas de bain de minuit digestif, les requins appréciant manger face à la plage à cette heure !)
Pas de snorkeling, pas de plongée car les plages ne sont faites que de sable blanc... pas une seule zone de corail pour abriter une faune sous marine. Seuls des oursins très vicieux règnent en maîtres sur les fonds marins proches de la plage ! Vicieux, ils présentent un excellent camouflage "sable" ... Mon pied droit s'en rappelle encore ... on vous tiendra au courant d'une éventuelle amputation pour surinfection :)

Après deux jours passés à profiter pleinement de la plage, des couchers de soleil, des massages cambodgiens, des tempêtes nocturnes, nous décidons de regagner "la ville" pour une à deux nuits avant de gagner la Thaïlande.

Nous prenons le taxiboat, (6 fois moins cher que le tuktuk, ahhhh le cartel du tuk-tuk organisé!) et nous nous faisons déposer sur la plage principale. Tôt le matin, nous partons à la recherche d'une guesthouse. A peine avons nous quitté la plage, que nous commençons à réciter notre phrase favorite : "no thanks" ... car tous les 20 mètres , des chauffeurs de tuktuk ou de motodop nous demande si l'on veut faire un tour !

Une fois la chambre trouvée, quelques minutes sur Internet et nos affaires posées, nous allons faire un tour sur la plage. Pour la première fois nous n'y resterons qu'une heure. Impossible de lire plus de 2 pages de notre livre ou même de fermer l'œil. Toutes les 90 secondes, des vendeurs viennent vous proposer leurs massages, bracelets, fausses lunettes ou fruits ... un enfant de 6ans me voyant manger mon pancake nature se met a saliver en me disant "mister, miam-miam" .... langage international, il partira avec la fin de mon assiette dans les mains. Dur ...

Phnom Penh Bis

Après ces aventures angkoriennes, nous regagnons la capitale du Cambodge, où nous faisons étape avant de gagner les plages du sud. Le trajet du retour nous permet de gouter de nouveau aux délices du bus, ceux du cambodge ayant la particularité d'être tous équipés de télé qui diffusent non stop des clips de karaokés à un volume sonore à la limite du supportable ( merci les boules Quies!). Quant a la pause, il y en a bien une, mais elle n'est pas non plus de tout repos car aussitôt descendus du bus, nous sommes assaillis par des dizaines de vendeurs de fruits, sandwichs etc...On craque facilement pour un ananas ou autre, par contre les vendeuses d'araignées frites ont moins de succès ( si si c'est un met local, des grosses bien velues, qu'ils font griller et grignotent ensuite en leur suçant les pattes).

A Phnom Penh, un programme " hors des sentiers battus " nous attend. En effet, on retrouve le patron de Wan, de passage dans la ville pour 15 jours dans le cadre d'une mission humanitaire. C'est l'occasion pour nous de passer une matinée dans les services d'urgences et réanimation d'un hopital public. Visite très instructive et assez impressionante. On a beau savoir que les moyens ne sont pas les mêmes, le voir en direct n'est pas la même chose. Le service, une 20aine de patients regroupés dans deux grandes salles, est tenu à bout de bras par une équipe très soudée. Chaque jour amène son lot de souffrances et de dilemes pour les médecins. Comment par exemple soulager un cancer au stade terminal avec une morphine dépassée de date de 3 ans (visiblement plus vraiment efficace) ? comment apporter un diagnostic correct lorsque la famille ne peut pas payer le brancardier (3$ aller ; 3$ retour) pour aller passer un scanner cérébral ou une échographie ... au sein même de l'hopital ? On ne sort pas indifférent.
Il est temps pour nous de faire nos bagages une nouvelle fois, pour gagner le Sud du Cambodge et ses plages ...

Indi et le temple perdu





Dernières pierres de la série !! On découvre ce matin un temple situé à plus de 50 km de Siem Reap, le Beng Maelae, quasi détruit et entièrement envahi par la végétation.









Dès notre arrivée sur le site on a l'impression (et juste l'impression) de jouer aux explorateurs ! Sa visite se mérite, car on décide de rallier le temple en tuk-tuk ... soit 2 heures de trajet, pas des plus confortable comme vous devez vous en douter ! (pour mémoire, le tuk-tuk de Siem-Reap c'est une "chariotte" sans suspension accrochée à l'arrière d'une moto). Heureusement pour nous les paysages sont splendides et l'on traverse de nombreux villages haut en couleurs !!









Pour visiter le temple et depuis le film de J.J Annaud (les deux frères), les visiteurs ne sont plus obligés de grimper sur les immenses blocs de pierres de l'entrée. On peut dorénavant suivre une passerelle en bois. Cette dernière nous permet de gagner le coeur de l'édifice, en partie effondré sur lui-même. La végétation reprend une fois de plus ses droits et on observe les racines des fromagers géants recouvrir les murs et statues. Ambiance garantie !!




Après 2 heures de visite, nous reprenons le tuk-tuk pour finir notre dernière journée sur Siem Reap ... dans la piscine !
Nous croisons pour la dernière fois le chemin de nos amis tchèques autour d'un dernier "fried rice with chicken and banana shake" ! Nous les recroiserons sûrement en Europe autour d'un Roquefort - baguette polka - Médoc :)



samedi 14 mars 2009

Angkor plus beau!




Pendant 3 jours, nous continuons notre exploration d'Angkor en parcourant les Km du parc en tuk-tuk, d'un temple à l'autre.

Dans nos mains, les deux armes essentielles pour affronter Angkor : un bon guide d'histoire, car pas facile de s'y retrouver entre tous ces rois, ces dieux, ces styles architecturaux ( "après les balustrades naga, passez le gopura ouest et admirez les apsaras entourant Vishnu sur Garuda, typiquement de style Bayon"!!!??) et aussi un parapluie ( magnifique n'est ce pas?) qui nous protège de l'unique ondée et surtout du soleil ( attention a la surchauffe des neurones ).





Le premier jour est marqué par la découverte d'Angkor Wat ( le grand avec trois tours cf post précédent, le plus connu ) au lever du soleil, moment magique ( mais pas intime, on est quelques centaines à s'émerveiller tous ensemble).
Le lendemain, c'est le temple du Bayon qui remporte la palme, avec ses tours sculptées de visages au sourire énigmatique.






On a quand même, parmi tous les temples, un petit coup de cœur pour ceux envahis de végétation, où les immenses fromagers encerclent les pierres de leur racines. Un petit coté Indiana Jones, peut être??





Pour le 3ème et dernier jour de notre pass, nous nous armons de courage et décidons de parcourir les allées à vélo, bravant ainsi les 35° C quotidiens... On redécouvre les temples les plus marquants en circulant pour certains d'entre eux sur les chemins forestiers, à l'ombre :)







On comprend mieux pourquoi après ces journées "intensives" on décide de prendre un jour de repos pour se prélasser dans notre piscine ! (Oui on sait, là on abuse ... mais les vacances c'est parfois fatiguant !)

A suivre, pour assouvir nos envies "Indiana Jones", la visite d'un temple complètement envahi par la jungle ...